rueVisconti
"hors les murs"

galerie, maison d'édition
et de production d'art

tel: + 33 (0)6 51 17 28 09

 
 

retour vers la page précédente

ANNE DELEPORTE
LES VERRES N’ÉTAIENT NULLEMENT CORRECTEURS


Exposition du 12 avril au 30 juin 2013


" Le regard que l'artiste porte sur la réalité lui fait découvrir et partager ce qu'elle contient d'inattendu, de poésie et d'inquiétude. Elle opère aussi des relations entre des images qu'elle choisit dans ses références artistiques et ses expériences personnelles… Ces oeuvres répondent à ce qu'on pourrait ressentir comme une logique du hasard. Comme si Anne Deleporte l'avait apprise à force de la remarquer; elle reste aussi improbable qu'efficace. "
Anne Alessandri, extrait du catalogue de l'exposition Passionnément, Musée Fesch, Ajaccio 2012

Une image du films d'Anne Deleporte "Dazzle Paintings"

Anne Deleporte, Dazzle Paintings, 2012
vidéo projection de 4' en boucle
édition 1/6

Ayant toujours été fascinée par les phénomènes de disparition, Anne Deleporte cache, recouvre puis révèle des images provenant de médiums populaires, utilisant autant la photographie, la peinture que la vidéo.
Depuis 2001, elle a réalisé de monumentales « fresques » en recouvrant des journaux de peinture acrylique bleu, formant d'étranges rébus, dans différents lieux dont le
Mint Museum, le Lower 9th Ward à la Nouvelle Orléans (2008), au Dallas Contemporary (2010) et achève actuellement une commande publique de la ville de New York (Highbridge Garden School). Le même procédé est utilisé pour la série de peintures de petits formats Black Paintings, présentée ici dans les vitrines.
Depuis 2009, elle collecte les pages issues d'une imprimerie de journaux à New York. Au début du tirage, ces papiers saturés d'encre ne délivrent pas d'informations et deviennent des dessins. Les pliures ne prenant qu'une seule couleur tracent des perspectives, paysages et filaments lumineux. Cette série intitulée
Found Drawings, montée sur papier de riz, souligne l'aspect éphémère des médias.
Anne Deleporte explore également la notion de camouflage, animalier et militaire. En 2009, le zoo de Gaza a été entièrement bombardé, seules quelques races résistantes ont survécu, comme les ânes. A la réouverture du lieu, le directeur a décidé de teindre ces ânes en zèbres. Cette situation étrange au milieu d'un conflit géopolitique inquiétant et ses différents retentissements dans les médias ont été le point de départ de
Dazzle Painting. Cette vidéo présentée au Palais de Tokyo et programmée sur ARTE en 2012, débute par une compilation de rushs issus de la CNN, BBC ou AL JAZEERA. Mais la réalité s'efface progressivement pour laisser place à une autre intervention, celle d'un peintre qui tente frénétiquement de dessiner des zébrures sur la projection d'un âne en mouvement. La série photographique Dazzle Drawings, reprend ces motifs.
Le thème récurrent de l'illusion est également présent dans la vidéo
L.C.O.D. de la mer à la lune où des passagers appuyés au bastingage d'un ferry voient leur ombre projetée sur l'écran instable formé par l'écume.


Le travail d'Anne Deleporte a été exposé dans des institutions telles que le New Museum New York, le Musée d'Art Moderne de la ville de Paris, la Hayward Gallery London, PS1 New York, Santa Monica Museum of Art, Shanghai Art Museum, le Centre Pompidou, le Musée de L'Elysée à Lausanne.


galerie rueVisconti
contact : Juliette Gourlat
j.gourlat@ruevisconti-editions.com
Mise à jour le 09.05.2017 © 2015 Juliette Gourlat